Volume II Numéro 1, Janvier – Juin 2014

Profil immunologique et virologique des échantillons de patients infectés par le VIH reçus au Laboratoire National de Référence Sida du PNLS/ RD Congo. 2

Kashongwe J. P.2, Kalume A. 1, Bwalungu G. 1, Mayamba A. 1, Yungi C. 1, Engele G. 1, Onga F., Edidi S. 1, Muwonga J. 1  2

Variations des paramètres liés aux globules rouges des poches de sang conservées au frigo de la Banque de sang de l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu (HPGRB). 3

Kyambikwa B.C. 1, Kapepa N.J.2, Manga M.A. 3, Kikanda M.E. 3, Cirimwami B.R.3. 3

Résumé : 3

Objectif : L’objectif de cette étude était de comparer les variations des paramètres liés aux hématies (hématocrite, hémoglobine et nombre des érythrocytes) des poches de sang conservées dans la banque de sang de l’HPGRB en fonction du temps. 3

Matériel et Méthodes : Une étude longitudinale a été menée pendant la période allant du 04 février au 27 mai 2013. Nous avons suivi une cohorte des 30 échantillons des poches de sang (présentes dans le frigo au début de l’étude). Les données ont été saisies et analysées au moyen du logiciel Excel 2007 et MedCalc statisticalR software. Pour comparer les variations des paramètres hématologiques en fonction du temps de conservation, nous avons utilisé le  test T-Statistique. 3

Profil épidémiologique des pathologies buccodentaires au Sud-Kivu : à propos de 11.608 cas  traités à l’Hôpital Provincial Général de Bukavu. 3

Mwendapeke L.1, Kashongwe M. 2. 4

Traumatisme des deux os de la jambe par arme à feu à  Bukavu province du Sud-Kivu : Cas de l’hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu. 4

Cikomola GF1, Kuyigwa TG1, Mushegera K2. 4

Etat  nutritionnel, activité physique et profil de la tension artérielle chez les mamans porte-faits de la ville de Bukavu (RDC)  5

Nyaminani N.R.1,    Mulomeoderhwa B.A.1. 5

Abondance relative et densité du zooplancton du lac de barrage de la Centrale Hydro-électrique de Ruzizi II à Mumosho (Sud-Kivu, R.D. CONGO). 6

Mazambi L.J1. Kisekelwa T.2 Isumbisho M.P. 2. 6

Analyse de la décision prise en matière de planification familiale: option des clients et interaction client-prestataire dans la ville de Bukavu. 7

Wabatinga K.G, MPH (1), MD, Kabinda M.J, MD, MPH (2), Witumbula K.V (1)., Munyanga M, MPH, PhD (2,3). 7

Adhésion des hommes au programme de planification familiale dans la Zone de Santé rurale de Nyangezi/Sud Kivu- R D Congo. 8

Witumbula K. V.1, Bulambo A.2, Bisimwa N. J.3. 8

LA MALADIE A VIRUS EBOLA.. 8

Kashongwe M1. 8

 

 

Profil immunologique et virologique des échantillons de patients infectés par le VIH reçus au Laboratoire National de Référence Sida du PNLS/ RD Congo.

Kashongwe J. P.2, Kalume A. 1, Bwalungu G. 1, Mayamba A. 1, Yungi C. 1, Engele G. 1, Onga F., Edidi S. 1, Muwonga J. 1

 

Laboratoire National de Référence Sida (LNRS) du P NLS. RDC1.

ISTM Nyangezi2

 

Résumé

Objectif

Cette étude a comme objectif d’établir un profil immunologique et virologique des patients PVVIH reçus au Laboratoire National de Référence Sida du PNLS/RD Congo.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive; elle a porté sur 4923 échantillons de patients PVVIH reçus au Laboratoire National de Référence Sida, échantillons pour lesquels les résultats du taux de lymphocytes TCD4 et la charge virale ont été enregistrés dans un fichier Access et analysés à l’aide du logiciel SPSS 15.0.

Résultats

La tranche d’âge la plus touchée est celle de 35-44 ans; 67,5 % d’échantillons proviennent de femmes. Un peu plus de 10,4 % des patients sont immunodéprimés sévères, 19,8 % sont immunodéprimés modérés et 69,8 % sont immunocompétents. La moyenne du taux de TCD4 chez les immunodéprimés est de 91 cellules/ µl. Près de 49 % d’échantillons avaient une charge virale indétectable, 33 % avaient une charge virale comprise entre 1000 et 500 000 copies d’ARN/ml de sang et pour près de 6 %  elle était à plus de 500 000 copies d’ARN/ml de sang.

Conclusion

La majorité des patients ont encore un bon statut immunologique; près de la moitié des patients ont une charge virale indétectable. Cela présage d’une bonne évolution.

Mots clés: patients VIH, charge virale, immuno-depression

 

  

Variations des paramètres liés aux globules rouges des poches de sang conservées au frigo de la Banque de sang de l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu (HPGRB).

Kyambikwa B.C. 1, Kapepa N.J.2, Manga M.A. 3, Kikanda M.E. 3, Cirimwami B.R.3

 

ISTM Bukavu.RDC1

ISTM Shabunda2

HPGRB, RD C3

Auteur correspondant: C. Kyambikwa Bisangamo : celekyambis@yahoo.fr

Résumé :
Objectif : L’objectif de cette étude était de comparer les variations des paramètres liés aux hématies (hématocrite, hémoglobine et nombre des érythrocytes) des poches de sang conservées dans la banque de sang de l’HPGRB en fonction du temps.
Matériel et Méthodes : Une étude longitudinale a été menée pendant la période allant du 04 février au 27 mai 2013. Nous avons suivi une cohorte des 30 échantillons des poches de sang (présentes dans le frigo au début de l’étude). Les données ont été saisies et analysées au moyen du logiciel Excel 2007 et MedCalc statisticalR software. Pour comparer les variations des paramètres hématologiques en fonction du temps de conservation, nous avons utilisé le  test T-Statistique.

Résultats : Après comparaison des variations, nous avons trouvé que les meilleures poches de sang à transfuser sont celles qui ont une durée de conservation de moins des 14 jours. Après 14 jours, les poches de sang perdent une grande part de leurs valeurs originelles.

Conclusion : L’HPGRB devrait s’arranger à ce que le frigo des poches de sang de la banque ne connaisse pas des coupures intempestives de courant électrique. La Banque de sang doit appliquer le principe de « first in, first out » dans la gestion de stock des poches de sang.

Mots clés : Globules rouges,  sang, conservation

 

Profil épidémiologique des pathologies buccodentaires au Sud-Kivu : à propos de 11.608 cas  traités à l’Hôpital Provincial Général de Bukavu.

 

Mwendapeke L.1, Kashongwe M. 2

 

Institut Supérieur des Techniques Médicales/Bukavu1

Université de Kinshasa, Faculté de Médecine2

 

Résumé

Objectif : décrire les pathologies buccodentaires rencontrées pour pouvoir élaborer une stratégie de contrôle.

Matériel et méthodes : étude rétrospective des dossiers et registre de l’unité d’odontostomatologie de janvier 2004 à décembre 2013. Eléments relevés : âge, sexe, diagnostic, traitement.

Résultats : la fréquence hospitalière est de 5,27%. Les pathologies les plus fréquentes sont les caries, les différentes malpositions dentaires et les parodontopathies. Les adultes après 18 ans sont plus touchés. Le cancer est rare.

Conclusion : le profil rencontré est celui décrit dans d’autres pays africains.

 

 

Traumatisme des deux os de la jambe par arme à feu à  Bukavu province du Sud-Kivu : Cas de l’hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu

Cikomola GF1, Kuyigwa TG1, Mushegera K2.

 

UCB/Département de chirurgie1

UNIKIN/Département de chirurgie2

 

Résumé:

Objectif : faire l’état des lieux du traumatisme des deux os de la jambe par arme à feu à Bukavu et de la prise en charge.

Matériel et Méthodes : une étude rétrospective de cas reçus en 2012 a été menée à l’HPGRB en relevant les paramètres sociodémographiques, le type des lésions  et les traitements appliqués.

Résultats :  une série de 25 malades (21 hommes et 4 femmes) présentant une fracture ouverte des deux os de la jambe par arme à feu traités à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu du 01 janvier au 31 décembre 2012 est analysée. L’âge moyen de patients est de 26,6 ans (16 mois et 58 ans), la balle a constitué la principale étiologie. Le tiers proximal de la jambe était le plus touché. Le grade IIIb de Gustillo représente 72 % des cas. Le traitement orthopédique a été utilisé chez 18 patients (soit 72 %). Le traitement chirurgical a été possible chez 7 patients (soit 18 %). Le taux d’amputation de la jambe était de 4 cas.

Conclusion : cette série montre l’importance du traitement orthopédique utilisé avec succès dans près de trois quart de cas. Toutefois le traitement chirurgical est encore indiqué dans un certain nombre de cas, y compris l’amputation.

Mots clés : Fracture ouverte, arme à feu, Amputation.

 

Etat  nutritionnel, activité physique et profil de la tension artérielle chez les mamans porte-faits de la ville de Bukavu (RDC)

 Nyaminani N.R.1,    Mulomeoderhwa B.A.1

ISTM-BUKAVU, RD Congo1

Mail: renenyaminani@gmail.com

 

Résumé

Objectif : Déterminer le statut nutritionnel et le profil de la tension artérielle dans la population des mamans porte faits de la ville de Bukavu.

 Matériel et Méthodes : Une étude descriptive transversale a été menée au mois d’Avril 2014 pour déterminer le statut nutritionnel, le profil de la tension artérielle et les facteurs de risque de l’hypertension artérielle des mamans porte faits de la ville de Bukavu. L’échantillonnage en grappes a été adopté étant donné que les mamans porte-faits exercent dans différents sites rencontrés dans les 3 zones de santé que comprend  la ville de Bukavu.

Une enquête par questionnaire, une interview, 4 toises, 4 balances pour adultes, 4 glucomètres, 4 tensiomètres, des lancettes, un rouleau d’ouate, de l’alcool dénaturé nous ont été utiles pour récolter les données auprès de ces mamans.

Résultats : Les résultats ont montré que la dénutrition (26.9%), l’excès de poids/l’obésité (26.1%), le diabète sucré (9.5%) et l’hypertension artérielle (44.7%) coexistent dans la communauté des mamans porte faits de la ville de Bukavu. Les facteurs favorisant l’hypertension artérielle étant l’âge (p<0.001), l’hyperglycémie (p<0.001) et l’excès poids (p= 0.014).

Conclusion : Cette enquête fait ressortir les priorités sanitaires des porte faits notamment la malnutrition, le diabète sucré et l’hypertension artérielle.

Mots clés : Porte fait, nutrition, diabète sucré, hypertension artérielle

  

Abondance relative et densité du zooplancton du lac de barrage de la Centrale Hydro-électrique de Ruzizi II à Mumosho (Sud-Kivu, R.D. CONGO)

 Mazambi L.J1. Kisekelwa T.2 Isumbisho M.P. 2

ISTM-BUKAVU, RDCongo, 1

Unité d’enseignement et de Recherches en Hydrobiologie Appliquée (UERHA) /Institut Supérieur Pédagogique, ISP-Bukavu, RDCongo. 2

Auteur correspondant : Mazambi Lutete Jacques

E-mail : mazambijacques@yahoo.fr

 

Résume

Objectif : L’étude visait à déterminer la composition qualitative et quantitative du zooplancton du lac de barrage de Mumosho.

Méthode : Les échantillons ont été collectés à l’aide d’un filet à plancton de 100 µm des mailles. L’identification et le comptage ont été réalisés au laboratoire sous microscope au grossissement 100 X avant le calcul des densités et d’abondance relatives des différents groupes.

Résultats : Qualitativement le zooplancton du lac de Barrage de Mumosho est composé de Copépodes, Cladocères et Rotifères. Les copépodes y sont les plus abondants de tous les groupes et représentent numériquement 88,6 % du zooplancton, alors que dans la retenue située derrière le lac, ce sont les Rotifères qui prédominent (84,4%). Aussi, la densité du zooplancton est distribuée de manière homogène sur l’ensemble du lac  (p > 0,05). Enfin, les résultats obtenus indiquent qu’il est possible de pratiquer de la pisciculture à tilapia et au poisson chat africain dans ce lac.

Mots clés : Zooplancton, Abondance, pisciculture

 

Analyse de la décision prise en matière de planification familiale: option des clients et interaction client-prestataire dans la ville de Bukavu.

Wabatinga K.G, MPH (1), MD, Kabinda M.J, MD, MPH (2), Witumbula K.V (1)., Munyanga M, MPH, PhD (2,3).

Institut Supérieur des Techniques Médicales de Bukavu. 1

Université Catholique de Bukavu2.

Université de Kinshasa. 3

Adresse : kwabatinga@ymail.com

Résumé.

Objectif

L’objectif était de vérifier si la prise des décisions en matière de planification familiale venait du client.

Matériel et méthode

Une enquête par questionnaire et par observation a été conduite dans huit structures de santé de la ville de Bukavu en septembre 2011 pour analyser les facteurs qui influencent la prise des décisions et l’interaction client-prestataire dans notre milieu. Le travail a été réalisé en 2 phases: la première a consisté à recueillir et analyser les facteurs qui influencent la prise de décision, la seconde a été une observation directe des pratiques de counseling, pour analyser l’interaction client-prestataire.

Résultats

Trois facteurs influencent la prise des décisions en matière de planification familiale dans la ville de Bukavu à savoir:

  • le choix de la méthode contraceptive jugée compatible avec  l’organisme de la cliente.
  • l’explication des avantages et des désavantages liés à chaque méthode contraceptive.
  • l’existence d’une prise de décision autonome appuyée par le droit et la société.
  • L’interaction client-prestataire facilite la prise des décisions dans 55,7%

 

Conclusion :

Les résultats de cette enquête confirment que les clients sont libres du choix de la méthode contraceptive dans la ville de Bukavu.

Mots clés : Décision, planification familiale, option, client.

 

Adhésion des hommes au programme de planification familiale dans la Zone de Santé rurale de Nyangezi/Sud Kivu- R D Congo

Witumbula K. V.1, Bulambo A.2, Bisimwa N. J.3

Institut Supérieur des techniques médicales de Bukavu1

HGR/Nyangezi2

BCZ/Nyangezi3

 

Résumé

Objectif : Cette étude a comme objectif d’évaluer le niveau de connaissance des hommes  mariés sur les avantages de la pratique de la planification familiale et d’y déterminer leur niveau d’adhésion.

Matériel et méthodes : Une enquête par questionnaire a été effectuée sur un échantillon en grappes de 392 hommes mariés âgés de 18 à 65 ans dans la zone de santé de Nyangezi.

Résultats : Environ 69% des enquêtés savent que la PF est une affaire du couple et 81,1% y sont  intéressés. Le préservatif masculin (31,1%), le coït interrompu (27,1%) et le stérilet (12,2%) sont les méthodes les plus connues des sujets étudiés.  L’analyse montre que 36% des répondants connaissent les méthodes naturelles et 23,5% ont cité les méthodes cliniques.  Les couples recourent plus au préservatif masculin (40%), au coït interrompu (27%) et à la méthode du calendrier (14,5%).  Le degré de concordance entre la méthode citée en première position et celle utilisée au sein des couples des hommes qui l’ont cité en première intention est bas.

Conclusion : L’adhésion des hommes à la pratique de la planification familiale est positive, mais leur implication dans la pratique de la planification familiale est faible comme seulement 40,1% des couples utilisent les méthodes masculines de planification familiale.

 

 

 

LA MALADIE A VIRUS EBOLA

Kashongwe M1.

Université  Kinshasa1

  1. Introduction

Depuis plusieurs mois le monde est au rythme de l’épidémie à virus Ebola(1). Au départ, limitée à quelques pays de l’Afrique de l’Ouest, elle a vite franchi les frontières grâce aux moyens modernes de communication. La RD Congo  fut affectée dans une zone de la province de l’Equateur (Boende). L’expertise locale appuyée par la Communauté Internationale a réussi à juguler l’épidémie(2).

  1. Types de Virus Ebola (3)
  2. Zaire ebolavirus (ZEBOV)

Communément appelé virus zaïre (ZEBOV), ce type a eu une mortalité très élevée, au-delà de 90 % dans certaines épidémies avec le taux moyen de léthalité autour de 83% sur 27 ans. La première épidémie remonte au 29 Août 1976 à Yambuku avec comme premier  cas Mabalo Lokeba, un enseignant de 44 ans. La diffusion était attribuée au matériel des soins non stérile.

  1. Sudan Ebolavirus (SEBOV)

Comme le virus Zaire, SEBOV survient en 1976 au Sud Soudan à Nzara. Le vecteur reste inconnu. La plus récente épidémie remonte à mai 2004.

  1. Reston ebolavirus (REBOV)

Découvert en 1989, lors d’une fièvre hémorragique simienne chez le singe au laboratoire Hazleton en virginie, aucune infection humaine ne fut identifiée.

  1. Côte d’Ivoire ebolavirus (CIEBOV)

Ce fut d’abord découvert chez le chimpanzé de la forêt de Tai en Côte d’Ivoire. Plusieurs ressemblances avec le type zaïre existent.

  1. Bundibugyo ebolavirus.

Rapporté le 24 novembre 2007 par le Ministre ougandais de la santé dans le District de Bundibugyo, les échantillons furent confirmés par les laboratoires de référence et par le CDC – Atlanta. Il fut noté 116 cas dont 39 décès (34%).

  1. Transmission (3)

Le virus est transmis par le sang, les liquides biologiques, les organes et le sperme. La maladie se dissémine par les contacts interpersonnels du malade vers l’homme sain. Ce qui explique le risque encouru par les membres de familles et les professionnels de santé.

 

  1. Présentation clinique(1,3)

La période  d’incubation varie de 2 à 21 jours. Comme symptômes on relève :

  • Début brutal,
  • Gène thoracique,
  • Toux sèche et génante,
  • Syndrome pseudo grippale avec Fatigue, céphalée intense, myalgie, arthralgie,
  • Diarrhée, vomissements,
  • Douleurs épigastriques.

Les signes suivants sont observés

  • Rash cutané,
  • Bulles,
  • Hémorragie externe et interne, sur une peau noire, le rash peut ne pas être remarqué,
  • Injection conjonctivale,
  • Chez une femme enceinte, un saignement vaginal et l’avortement peuvent survenir. Le décès survient souvent à la deuxième semaine des manifestations dans un tableau de diathèse hémorragique.

Les symptômes ressemblent à ceux du paludisme au départ. Par la suite apparaissent les autres manifestations.

L’évolution est encore fatale dans plus de la moitié des cas.

  1. Prise en charge

Des recherches se poursuivent et quelques traitements expérimentaux viennent d’être testés au Liberia, en Espagne et aux Etats unis.

Dans l’entretemps, on recourt aux mesures habituelles en cas d’épidémie, notamment l’isolement, les soins symptomatiques et le support psychologique.

Références :

  1. Godeque P, Herson S, Piette J.C: Fièvres hémorragiques in Traité de Médecine Interne, Ed. Flammarion, Tome 2, Paris 2004.
  2. Kasper N. Brunwald E.,Fauci A et al. : Harrison, Principes de Médecine Interne, 16 Ed., 2006.
  3. Bennett J.C, Fred Plum, Cecil : Traité de Médecine Interne, 1e Ed française, Flammarion ; Paris, 2006.
  4. Gentilini: Médecine Tropicale, Ed. Flammarion, 2005 (Italie).
Institut Supérieur des Techniques Medicales © 2016 Design by iscom