Volume II Numéro 2, Juillet – Décembre 2014

Iteke F R1,2,Amisi M2,Kikwaya K J2, Mukanire N2,Cikwanine B2, Nfundiko K2, Ahuka O L2. 2

ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUE  ET PRONOSTIQUE DES TRAUMATISMES DE LA VOIE PUBLIQUE AU SERVICE D’ACCUEIL DES URGENCES DE L’HGR DE PANZI/BUKAVU/RD CONGO. 4

Nfundiko K², Iteke F R1,2, Amisi M2, Kikwaya K J2, Iragi M1, Zirirane N², Cikwanine B², Ahuka O L². 4

COMPLICATIONS PER OPERATOIRES SURVENUES AU COURS DE L’ANESTHESIEA L’HOPITAL PROVINCIAL GENERAL  DE REFERENCE DE BUKAVU. 6

Iragi MD1, Iteke FR1, Mulumeoderhwa BA1, Kabuya P.2. 6

LES INTOXICATIONS AIGUES ACCIDENTELLES CHEZ L’ENFANT DANS LES SERVICES D’URGENCES PEDIATRIQUES DE BUKAVU/ RD CONGO.. 7

Kambale R.1,2 , Maroy D.1,2, Bwija J.1,2, Bapolisi W.1,2, Bashi J.3, Bisimwa G.1,2, 1,2Masumbuko B. 7

CONNAISSANCES  DES MERES SUR LA VALEUR NUTRITIONNELLE DES ALIMENTS DE COMPLEMENTS ET EVALUATION DE L’ETAT NUTRITIONNEL DES ENFANTS DE 6 A 36 MOIS DANS LA ZONE DE SANTE DE KABARE. 9

Par : Mashimango B1., Mulumeoderhwa B1., Nyaminani N.1, Mbaka K1., Wimba K1. 9

Résumé. 9

EVALUATION DES CONNAISSANCES, ATTITUDE ET PRATIQUE  DE LA PLANIFICATION FAMILIALE AU SUD-KIVU (EST DE LA RDC). 10

Mvula M.1 ; Kabinda J.1. ; Mwenebingi A.1 ; Kajibwami E.1 ; Callens S.2. 10

SCREENING  PHYTOCHIMIQUE  ET  EVALUATION DE LA TOXICITE  DE L’EXTRAIT TOTAL AQUEUX D’ECORCE DE  MYRCIA  SALICIFOLIA.. 12

Lukunja B.1,Bahati N1. Takaisi K2. 12

INTERET DE LA PRESCRIPTION DU BILAN PRE OPERATOIRE SYSTEMATIQUE CHEZ LES PATIENTS DIABETIQUES.

Iteke F R1,2,Amisi M2,Kikwaya K J2, Mukanire N2,Cikwanine B2, Nfundiko K2, Ahuka O L2.

  1. ISTM Bukavu, Section Anésthésie et Reanimation  /RD Congo
  2. HGR de Panzi/Bukavu/RD Congo

    Auteur correspondant : Iteke F R: iteke2000@yahoo.fr

 

Résumé

Objectif : Evaluer l’intérêt du bilan pré opératoire systématique chez les patients diabétiques afin de proposer des solutions visant à optimiser la prise en charge péri opératoire.

Patients & Méthodes : Etude rétrospective sur 8 mois (septembre 2013 à avril 2014) à partir des fiches d’anesthésie des patients diabétiques devant être opérés à l’HGR de Panzi à Bukavu. Les données étaient recueillies et analysées par le logiciel Epi Info 3.5.1 version 2008.

Résultats : 32 dossiers étaient colligés sur un total de 1563 consultations pré opératoires (soit 2,1%). L’âge moyen était de 54,5±2,3 (extrêmes 32 et 77 ans) avec un sex-ratio de 0,7. Les principaux antécédents retrouvés étaient : l’HTA (34,3%), les troubles du rythme cardiaque (15,6%), le VIH + (9,4%) et l’insuffisance rénale (6,3%). L’évaluation systématique du risque opératoire notait respectivement  les classes ASA II et III dans 65,4% et 31,2% des cas. Les principales perturbations des bilans hématologiques et biochimiques étaient dominées par : l’hyperglycémie (34,3%), l’hyperleucocytose (18,8%), l’hyperkaliémie (15,6%) ainsi que l’hyper créatininémie (12,5%). Les anomalies radiographiques du thorax étaient dominées par l’augmentation de l’index cardiothoracique (21,9%). Par contre, les principales  anomalies retrouvées à l‘électrocardiogramme  étaient l’hypertrophie ventriculaire gauche (37,5%), suivies du bloc auriculo-ventriculaire  Ier degré (18,8%). La perturbation des bilans pré opératoires avait modifié la technique d’anesthésie faisant passer d’une anesthésie locorégionale à une anesthésie générale chez 9 patients (28,1%).

Conclusion : Dans le but d’améliorer la prise en charge péri opératoire de ces patients, un protocole national et pluridisciplinaire s’avère nécessaire.

Mots clés : Bilan,  Pré opératoire, Intérêt, Diabète

 

 

 

 

 

Abstract

Objective : To evaluate the interest of systematic pre-operative assessment in diabetic patients in order to suggest solutions to optimize perioperative management of these patients.

Patients and methods: retrospective study during 8 months (September 2013-April 2014) from the anesthesia records of diabetic patients to be operated at HGR Panzi in Bukavu. Data were collected and analyzed by the software Epi-Info version 3.5.1 2008.

Results: 32 cases were collected from a total of 1563 pre operative consultations (2.1%). The mean age was 54.5 ± 2.3 (range from 32 to 77 years) with a sex ratio of 0.7. The main antecedents found were: hypertension (34.3%), heart rhythm disorders (15.6%), HIV + (9.4%) and renal failure (6.3%). Systematic evaluation of operative risk classes respectively noted ASA II and III in 65.4% and 31.2% of cases. The main haematological disturbances and biochemical assessments were dominated by hyperglycemia (34.3%), leukocytosis (18.8%), hyperkalemia (15.6%) and high creatinine (12, 5%). Radiographic abnormalities of the thorax were dominated by the increase in cardiothoracic index (21.9%). However, the main anomalies found on the electrocardiogram were left ventricular hypertrophy (37.5%), followed by atrioventricular block I (18.8%). Disruption of preoperative assessments had changed the anesthetic technique passing from a local anesthesia to general anesthesia of 9 patients (28.1%).

Conclusion: In order to improve the perioperative management of these patients, a national, multidisciplinary protocol is necessary.

Keywords: Balance Sheet, Preoperative, Interest, Diabetes

 

ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUE  ET PRONOSTIQUE DES TRAUMATISMES DE LA VOIE PUBLIQUE AU SERVICE D’ACCUEIL DES URGENCES DE L’HGR DE PANZI/BUKAVU/RD CONGO.

Nfundiko K², Iteke F R1,2, Amisi M2, Kikwaya K J2, Iragi M1, Zirirane N², Cikwanine B², Ahuka O L².

¹ ISTM Bukavu/RD Congo.

 ² HGR de Panzi/UEA/Bukavu/RD Congo.

Auteur correspondant : Iteke F R  : iteke2000@yahoo.fr/+243810187052.

Résumé

Objectif : Déterminer  le profil épidémiologique et pronostique des traumatisés de la voie publique, afin de proposer des pistes de solutions pouvant permettre de contribuer à réduire leur incidence et à en  améliorer la prise en charge.

Patients et méthodes : Une étude rétrospective à visée descriptive des 107 dossiers des patients admis dans ce service pour accident de la voie publique (AVP), pendant une période de 12 mois.  Les paramètres étudiés étaient : pré hospitalières, sociodémographiques et pronostiques. Les données étaient recueillies et analysées par le logiciel Epi Info 2008.

Résultats : Sur un total de 1044 patients traumatisés reçus aux urgences, 107 dossiers des traumatisés de la voie publique étaient colligés (10,2%). L’âge moyen était de 29 ans (extrêmes de 1,5 à 71 ans) avec une prédominance masculine (sex-ratio= 1.1). Les accidents par moto (48.5%) constituaient la principale circonstance de survenue. Aucun patient n’avait bénéficié d’un transport médicalisé et seulement 3.7% d’entre eux étaient accompagnés par un personnel médical. Le traumatisme cranio-encéphalique  (48.2%) était le principal traumatisme concerné. Les lésions graves de priorité absolue étaient retrouvées dans 17,8% des cas. La  mortalité était de 2.8%.

Conclusion : Les traumatismes par AVP reste un problème majeur de santé publique dans notre milieu. La réduction de cette morbi-mortalité passe par la pacification de la voie publique et l’organisation de la médecine pré hospitalière dans notre pays.                                                Mots-clés : Traumatismes, Accidents Voie Publique, Urgence, HGR Panzi, Bukavu.

Abstact

Objective: to determine the epidemiology and prognosis of trauma in  public roads, in order to suggest possible solutions that can contribute to reduce their incidence and improve the management.

Patients and method: We conducted a retrospective descriptive study of 107 cases referred patients admitted to the unit for Accident of the public highway for a period 12 months. Their parameters studied were: pre hospital, demographic and prognostic. Data were collected and analyzed by the software Epi Info 2008.

 

Results: from 1.044 traumatized patients received in emergency, 107 records of them were collected (10.2%). The average age was 29 years (range 1.5 to 71 years) with a male predominance (sex ratio = 1.1). Accidents by motorcycle (48.5%) were the main circumstance of occurrence. No patient had received medical transport and only 3.7% of them were accompanied by medical staff. Cranioencephalic trauma (48.2%) was the major trauma identified. Severe lesions were found in priority of cases (17.8%) while mortality was about 2.8%.

Conclusion: Injuries on public roads remains a major public health problem in our community. The reduction of suchmorbidity and mortality goes through the pacification of public roads and the organization of pre-hospital medicine in our country.

Keywords: Trauma, Public highway, Emergency HGR Panzi, Bukavu.

 

  

COMPLICATIONS PER OPERATOIRES SURVENUES AU COURS DE L’ANESTHESIEA L’HOPITAL PROVINCIAL GENERAL  DE REFERENCE DE BUKAVU.

Iragi MD1, Iteke FR1, Mulumeoderhwa BA1, Kabuya P.2

  1. ISTM, Section Anésthésie et Reanimation /Bukavu
  2. HPGRB/Bukavu

Auteur correspondant : Iragi MD : donatieniragi@yahoo.fr

Résumé

Objectif : Evaluer la qualité de la pratique anesthésique à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu. (HPGRB)

Matériel et méthodes : Une étude  transversale allant de  Juillet en Septembre 2014  prenant en compte tous les patients opérés ayant présenté des complications per opératoire pour une période de 3 mois. Les analyses  ont été facilitées par le logiciel Epi Info.

Résultats : 53 sur 360 patients, soit 14,7% ont présenté des complications per opératoires. Parmi eux, 29 % ont fait l’hypotension et 9 %  le choc hypovolémique. Les complications ont été causées souvent  par  la rachianesthésie  et  l’anesthésie générale avec intubation orotrachéale. Un décès a été noté (soit 1,9 %).

Conclusion : La présence des complications per opératoires au cours de l’anesthésie est une réalité à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu. Nous recommandons à tout intervenant de s’impliquer pour l’amélioration de la qualité de la prise en charge per opératoire des patients.

Mots clés : Complication, Per-opératoire, Anesthésie.

Abstrat

Objective: To evaluate the anesthesic practice quality at the Provincial General Reference Hospital of Bukavu.

Material and method: A survey study was conducted from July to September 2014. It concerned all-case of surgical intervention who presented complications. The data were analysed by Epi-Info.

Results: 360 patients undergone surgical interventions, 53 (14,7%) presented an undesired event. The main event noted were: hypotension (29 cases) and collapsis ( 9 cases). The complications were mainly related to rachianesthesia and general anesthesia with oral tracheal intubation. One patient died.

Conclusion: Complications during surgical intervention remain frequent at the HPGRB and caution is recommended to improve the quality control of patients.

 

  

LES INTOXICATIONS AIGUES ACCIDENTELLES CHEZ L’ENFANT DANS LES SERVICES D’URGENCES PEDIATRIQUES DE BUKAVU/ RD CONGO

Kambale R.1,2 , Maroy D.1,2, Bwija J.1,2, Bapolisi W.1,2, Bashi J.3, Bisimwa G.1,2, 1,2Masumbuko B.

  1. HPGR de Bukavu/ RD Congo ; Département de Pédiatrie
  2. UCB, Faculté de Médecine ;
  3. Consultant indépendant

Auteur correspondant : Kambale R. :  richkambale7@gmail.com

Résumé

Objectif : Evaluer les aspects épidémiologiques de l’intoxication aigue dans le milieu pédiatrique de Bukavu dans le but de mieux la prévenir.

 Méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective couvrant la période 2008-2013. Elle a porté sur 77 enfants de 0 à 60 mois reçus aux urgences pédiatriques de quatre hôpitaux de référence de Bukavu.

Résultats : La fréquence hospitalière des intoxications était de 0.5%. L’âge moyen était de 23 mois. L’intoxication était  prédominante chez les nourrissons de moins de 24 mois (55.8%) de sexe masculin (sex-ratio de 1.5). Les principaux produits incriminés étaient les médicaments (42.9%) et le pétrole lampant (32.5%).  La létalité était de 11.7%.

 Conclusion: Les intoxications constituent un problème réel dans le milieu pédiatrique de Bukavu. Des actions de sensibilisation de la population doivent être soutenues pour réduire ce fléau.

Mots-clés : intoxications, pédiatrie, médicaments, pétrole lampant, létalité.

Abstract

Objective:  To evaluate the epidemiological aspects of acute poisoning in the Bukavu pediatric setting Bukavu in order to better prevent it.

Methods: This is a cross-sectional study covering the period 2008-2013. It involved 77 children aged 0 to 60 months admitted to the pediatric emergency of the four referral hospitals in Bukavu.

Results: Hospital incidence of poisoning was 0.5%. The average age was 23 months. The poisoning was predominant in infants less than 24 months (55.8%) male (sex ratio 1.5). The main incriminated products were implicated medications (42.9%) and kerosene (32.5%). The case fatality rate was 11.7%.

Conclusion: Poisoning is a real problem in the pediatric setting of Bukavu. Awareness raising of the population needs to be increased in order to reduce this public health issue.

Keywords: poisoning, pediatric medicines, kerosene, lethality.

 

 

CONNAISSANCES  DES MERES SUR LA VALEUR NUTRITIONNELLE DES ALIMENTS DE COMPLEMENTS ET EVALUATION DE L’ETAT NUTRITIONNEL DES ENFANTS DE 6 A 36 MOIS DANS LA ZONE DE SANTE DE KABARE.

Par : Mashimango B1., Mulumeoderhwa B1., Nyaminani N.1, Mbaka K1., Wimba K1.

  1. ISTM/Bukavu , Section Nutrition et Diététique

Auteur correspondant : Mashimango B : +243 844245813

Résumé

Objectif : évaluer les connaissances des mères sur la valeur nutritionnelle des aliments de complément et de l’état nutritionnel des enfants de 6 à 36 mois dans la Zone de Santé de Kabare.

 Matériel et méthodes : une étude transversale allant d’Avril à Juillet 2014 a été menée à travers toutes les Aires de Santé de la Zone de Santé de Kabare et prenait en compte 121 ménages. L’échantillonnage était aléatoire simple.  Les paramètres socio – démographiques tels que l’âge de la mère, la taille de ménage, le niveau des connaissances nutritionnelles des mères et les données anthropométriques de l’enfant ont été étudiés. Le logiciel Epi Info a facilité les analyses, le test de Chi-carré a été d’usage  à un seuil de 5%.

Résultats : Une grande partie des femmes (soit 71,7%) n’a aucune connaissance sur les trois groupes d’aliments. La prévalence de la malnutrition est de  8,6%  pour  MAM et 1,6% pour MAS.  La diversification  alimentaire est mal conduite chez les enfants, 54% des enfants sont diversifiés vers l’âge de 4 à 6 mois avec une moyenne de 4 mois.

Conclusion : la malnutrition reste un sérieux problème dans la Zone de S anté de Kabare et sa réduction implique une conjugaison d’efforts multisectoriels. L’éducation nutritionnelle sur la diversification des aliments de complément est une des solutions envisageables.

Mots clés : connaissances  des mères, valeur nutritionnelle, aliments de compléments,  l’état nutritionnel, Zone de Sante de Kabare.

Abstract

Objective: To assess the knowledge of mothers on the nutritional value of food supplement and nutritional status of children (6 to 36 months old ) in the Kabare health zone.

 Material and method: we undertook a cross sectional study from April through July 2014 in the Kabare health zone, that sampled randomly 121 households. We then studied the demographic variables such as the maternal age, the household size, the nutritional knowledge of mothers the socio anthropometric data of children. To analyze data, we used the Epi Info software and the chi square test at 5 % of level of confidence.

Results: most of the women (71.7%) have no knowledge about the three food groups. The prevalence of malnutrition is 8.6% for MAM and 1,6% for SAM . Food diversification is badly conducted, 54% of children are diversified around the age of 4 to 6 months with an average of 4 months.

Conclusion: Malnutrition remains a serious problem in the Kabare health zone and its reduction would require multisectoral efforts. The nutritional education on diversification of complementary food is one of the envision solutions.

Keywords: Knowledge of mothers, nutritional value, food supplements, nutritional status, Kabare Hearth Zone.

EVALUATION DES CONNAISSANCES, ATTITUDE ET PRATIQUE  DE LA PLANIFICATION FAMILIALE AU SUD-KIVU (EST DE LA RDC).

Mvula M.1 ; Kabinda J.1. ; Mwenebingi A.1 ; Kajibwami E.1 ; Callens S.2

  1. UCB, Centre de Formation continue en Santé de la Reproduction
  2. Université de Gent.

Auteur correspondant : Mvula Tél. +243998687768

E-mail: mvulmwantito@yahoo.fr

Résumé

Objectif: Déterminer le niveau des connaissances, attitude et pratique sur la planification familiale et les méthodes de contraception.

Méthodes : une étude transversale menée  du 20 au 27 aout 2012  au Sud-Kivu dans 6 zones de santé (3 urbaines et 3 rurales). L’échantillonnage était en grappe à deux degrés avec comme unités statistiques les femmes âgées  de 15 à 49 ans et les hommes de 20 à 50 ans.

Résultats : Sur 1486 personnes rencontrées, 60,5 % étaient du sexe féminin avec un âge moyen de 28(±8) ans contre un âge moyen 35(± 10) pour les hommes.  Le niveau d’études et la profession étaient similaires pour les deux sexes. La moitié des enquêtés est faite des cultivateurs.  Les connaissances sur la planification étaient à 85,2% chez les femmes et à  82,2% chez les hommes (p>0,05).  La pilule  est la plus citée ; elle n’est utilisée que par moins de 10%. Par contre  le retrait, l’Ogino, le condom ou le préservatif et le diaphragme  sont plus utilisées à plus de 50 %.  Les raisons de la non utilisation des méthodes contraceptives sont : manque d’informations (42,8%), obstacle religieux (17,7%), mauvaise santé de la femme (8,7%), opposition de l’homme (6,2%) et  problèmes antérieurs (2 %).

Conclusion :

Malgré une bonne connaissance des méthodes de contraception, leur utilisation reste faible à cause des certaines barrières de plusieurs ordres. Ces obstacles peuvent être vaincus et ainsi améliorer l’utilisation des méthodes contraceptives par la sensibilisation des couples.

Mots-clés : planification familiale, Sud-Kivu, contraception

 

Abstract

At the 2005 population World Summit in New York most governments around the world pledged to promote family planning in order to achieve the Millennium Development Goals by 2015. While the global average contraceptive use rises to 63%, in Sub-Saharian Africa the rate is very low.

Objective: The objective of this work was to avail reliable information on the level of knowledge, attitudes and practice of family planning in the province of South Kivu. After cross-sectional survey in three health zones and three urban rural areas, it was observed that the level of knowledge of family planning is high in both sexes, but the rate of contraceptive use remains very low.

We recommend strengthening awareness on family planning and availing contraceptives.

Keywords: Family planning, South Kivu, Contraception

  

SCREENING  PHYTOCHIMIQUE  ET  EVALUATION DE LA TOXICITE  DE L’EXTRAIT TOTAL AQUEUX D’ECORCE DE  MYRCIA  SALICIFOLIA

 

Lukunja B.1,Bahati N1. Takaisi K2.

  1. ISTM/Bukavu, Laboratoire de Phytochimie
  2. Université de Kinshasa, Faculté de Pharmacie.

Résumé

Objectif : Détermination phytochimique  et  évaluation de  la toxicité aiguë des extraits aqueux de la poudre des écorces séchées de  Myrcia salicifolia.

Matériel et méthodes : L’approche méthodologique de ce travail a compris les étapes suivantes : screening phytochimique des métabolites secondaires, obtention et quantification des extraits de Myrcia salicifolia et détermination de la  toxicité aigüe (DL50 )  par la  Méthode de Dragstedt et Lang.

Résultats : Il a été  mis en évidence, un nombre significatif de  tanins catéchiques, de polyphénols, de quinones, d’alcaloïdes, de lipides et de glucides. Ce qui est à même d’expliquer l’utilisation traditionnelle de Myrcia pour les soins de nombreuses maladies, telles que les diarrhées d’origines amibiennes et certaines intoxications alimentaires, la constipation, l’hypertension et la diminution du taux de glycémie. De même, la DL50 (750,07mg /Kg de poids corporel) permet de classer les extraits aqueux des écorces de Myrcia salicifolia  dans la catégorie des substances faiblement ou légèrement toxiques.

Conclusion : Cette étude montre l’intérêt d’utiliser rationnellement les extraits de myrcia salicifolia dans les indications traditionnelles connues en faisant attention à la dose utilisée.

 

Mots clés :Screening phytochimique, Dose létale 50( DL50), Myrcia salicifolia

ABSTRACT:

Objective: to determine phytochemical value and to evaluate Myrcia Salicifolia level of toxicity.
Methods of study: methods of this atudy include: secondary metabolites phytochemical screening, quantification of myrcia salicifolia extracts and determination of myrcia salicifolia ( LD50) by the Dragstedt and Lang method.
Results: we found significant number of catechol tannins, polyphenols, quinines, alkaloids, lipids and carbohydrates, whose medicinal effect can explain the traditional use of Myrcia Solicifolia in the treatment of a number of diseases. These diseases include diarrhea caused by E. histolitica and food poisoning, constipation, high blood pressure and hypoglycemia. Also the LD50 (750,07mg/Kg of body weight) of Myrcia salicifolia leads us to classify it in the category of low or slightly toxic substances.
CONCLUSION: Our findings show the interest of the rational use of myrcia salicifolia regarding its medical ( tradional) indications by paying attention to its dosage.

Keywords: Phytochemical Screening, lethal dose 50 (LD50)

 

Institut Supérieur des Techniques Medicales © 2016 Design by iscom